crm_augmente_nouveaute

Livre Blanc : Le CRM augmenté. Comment aider sales & marketing à atteindre leurs objectifs ?

Extrait du Livre Blanc : « Le CRM augmente. Comment aider sales & marketing à atteindre leurs objectifs ? » :

« Le CRM, 1ère brique indispensable

L’outil qui centralise les actions sales est le CRM. Mais le marketing a besoin de se l’approprier pour faciliter le traitement des leads par les sales. Cela devient l’outil référence market & sales où il est possible de faire des statistiques entre les leads livrés et leads traités.

« Le CRM devient la boite noire de toute l’entreprise« 

Un maximum d’infos sont rassemblées, d’où l’importance croissante de l’accès en cloud.

En 2008, seulement 12% des entreprises utilisaient le CRM dans le Cloud > nous sommes passés à 87%!

Le CRM doit pouvoir vous donner une vue d’ensemble à 360 degrés de chaque personne avec laquelle vous vous connectez.

Un CRM sans données est comme une voiture sans essence : elle ne vous emmènera pas loin ! Beaucoup de clients réalisent tardivement qu’ils ont investi dans des outils complexes sans avoir pris le temps de les alimenter avec du lead de qualité, dans un contexte de plus en plus contraint avec le RGPD. « 

« L’Intelligence Artificielle, en B2B, un nouveau souffle ?

La volumétrie des données ne permet plus à un humain d’adresser des messages adaptés sans recourir aux traitements assistés par ordinateur ! Vous en étiez-vous rendu compte ?

L’intelligence artificielle se niche aujourd’hui à toutes les étapes clés du processus marketing et sales :

  1. Depuis l’identification non intrusive des visiteurs et de leur entreprise avec le tracking multicanal
  2. Jusqu’à l’engagement automatisé par des bots intelligents et l’ultra-personnalisation du parcours de visite
  3. En passant par l’analyse comportementale des centres d’intérêts, le scoring prédictif de l’intention d’achat, la détection des influenceurs à recontacter
  4. Voire la rédaction automatique de messages ou de contenus en fonction de la maturité du prospect dans son cycle de décision / achat

Le marketeur B2B devient un “coach” de sa plateforme en l’alimentant de règles et en corrigeant ses prédictions.

L’enjeu est simple : bien paramétré, c’est l’outil qui fait le travail pour vous ! »

 

Ces livres blancs peuvent aussi vous intéresser :
-Les règles d’or pour réussir son projet CRM
-Les 4 tendances CRM en 2019 pour accélérer la transformation et favoriser l’innovation

Livre Blanc : La dématérialisation, un outil de performance pour la relation client.

Extrait du Livre Blanc : « La dématérialisation, un outil de performance pour la relation client » :

« La dématérialisation du cycle order-to-cash »

La dématérialisation du cycle Order-To-Cash permet aux utilisateurs de disposer d’une plateforme unique et complète pour générer de la valeur ajoutée et de l’efficacité à chaque étape du cycle. Les bénéfices sont nombreux :

Pour les entreprises :

  • Augmenter la productivité
  • Améliorer la visibilité et la précision des commandes et factures clients
  • Renforcer les relations commerciales
  • Réduire les écarts qui existent entre la commande, la facture et la réception de paiement
  • Améliorer les flux de trésorerie

Pour les salariés :

  • Consacrer plus de temps aux clients qu’aux tâches manuelles
  • Augmenter la vitesse de traitement
  • Se sentir plus satisfaits de leur travail
  • Traiter des documents avec plus de précision
  • Répondre plus rapidement aux problèmes des clients

Plus qu’un ERP. Plus d’efficacité

Les entreprises qui utilisent un système ERP profitent déjà de nombreux avantages leur permettant d’optimiser leur gestion commerciale.

Cependant, cela n’évite pas totalement les erreurs dues au traitement manuel. Les meilleures solutions de dématérialisation vont au-delà des fonctionnalités de base d’un ERP : elles peuvent éliminer ce risque d’erreur mais aussi offrir aux entreprises, ainsi qu’aux clients, une expérience unique tout au long du cycle O2C.

L’objectif est de trouver le bon équilibre entre la personnalisation et l’efficacité. La dématérialisation ne remplace pas les salariés mais leur donne le temps et les outils dont ils ont besoin pour être plus productifs et améliorer l’expérience client. »

Trouver la bonne solution de dématérialisation

 

Ces livres blancs peuvent aussi vous intéresser :
-5 facteurs clés son projet de dématérialisation des processus fournisseurs
-DAF, comment dématérialiser et automatiser vos processus comptables ?

Livre Blanc : Comment mieux gérer le stockage de ses données ?

Extrait du Livre Blanc : « Comment gérer ses stocks pour augmenter son chiffre d’affaires ? » :

« Les fabrics de données et leur rôle dans la modernisation du matériel de stockage

Les fabrics de données permettent aux entreprises d’aller plus loin et de répartir leurs données sur de multiples dispositifs de façon à rendre redondantes les baies de stockage tout entières.

Comment moderniser le stockage ?

Plus précisément, que se passe-t-il lorsque les contrats de support technique de matériels de stockage parfaitement fonctionnels arrivent à expiration ? Les entreprises doivent-elles prolonger les contrats de support à des prix éventuellement prohibitifs pour faire des économies d’investissement ou la génération de stockage précédente peut-elle rester utilisable sans support technique ?

Trouver la bonne solution de stockage

Selon la personne à qui vous posez ces questions, vous obtiendrez une réponse différente. Les employés des fournisseurs vous donneront en général une série d’excellentes raisons pour ne jamais rien utiliser en informatique sans contrat de support. De même, il y a apparemment de très bonnes raisons (fournies par qui ?) pour que les contrats de support des baies de stockage deviennent inéluctablement beaucoup plus chers dès la deuxième ou troisième année.

Trouver le bon intégrateur d’infrastructure stockage

On vous fait comprendre, de façon pas toujours subtile, qu’il est de l’intérêt du client de renouveler son système de stockage tous les trois ans, même si celui-ci fonctionne parfaitement bien et répond aux besoins de l’entreprise. Bien que ce type de démarche puisse trouver un écho favorable auprès des entreprises où l’argent n’est pas un problème, jeter aux orties un système de stockage parfaitement réparable pour dépenser des centaines de milliers, voire des millions de dollars pour acheter du matériel de rechange semble faire grincer des dents la plupart des autres. »

 

Ces livres blancs peuvent aussi vous intéresser :
-Les bénéfices des infrastructures hyperconvergées
-Comment tirer profit de l’hyperconvergence ?
-Hyperconvergence et infrastructure